Vin au verre, encore plus de références.


La tendance du vin au verre s’installe en multipliant les références. La rentabilité de cette pratique pourrait en faire un nouveau modèle économique.

« Aujourd’hui 9 établissements sur 10 pratiquent le service du vin au verre » confie Nicolas Nouchi, directeur général de CHD expert. Phénomène justifié par plusieurs facteurs.

« Il faut adapter la vente du vin à la peur du gendarme, rappelle Guillem Kerambrun, chef sommelier adjoint des établissements Ducasse. Les consommateurs, mieux informés sur les produits, boivent moins mais mieux » Les modes de consommation ont changé et la formule « plat + verre de vin » rencontre un franc succès. « Le vin au verre est une véritable alternative pour des personnes qui n’ont pas envie de consommer, ou moins » souligne Nicolas Nouchy. Baisse de la consommation, consommation festive, évolution des goûts (engouement pour le rosé, le bio, et les effervescents), cibles différentes et plus variées (plus de femmes et de jeunes adultes)…De ces tendances découlent la multiplication des références. « En 2005 les établissements possédaient en moyenne deux références de vin au verre ; on est passé à plus de quatre en moyenne en 2010 » souligne Aurélie Mauchant, responsable marketing de l’interprofession des vins de la vallée du Rhône.

Lire la suite du dossier ...

RVI 3889 - juin 2011

Couverture du mois

Le chiffre de la semaine

2,4Mds


de bouteilles de vins et spiritueux français ont été vendues dans le monde en 2013.


Retrouvez régulièrement l’émission In Vino sur BFM diffusée le samedi à 10h, le dimanche à 16h et podcastable sur www.bfmbusiness.com (96.4 FM à Paris, les autres fréquences sont à consulter sur le site).